Accueil LE PADES
There are no translations available.

En 2000 les Etats membres des Nations Unies se sont engagés avec force, à travers  l'adoption de la Déclaration du Millénaire et les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), à réduire de moitié l'extrême pauvreté d'ici à 2015.

Logo_PADESLes OMD qui « sont assortis de cibles à atteindre dans les délais précis, de façon à mesurer les progrès accomplis dans la lutte contre la pauvreté monétaire, la faim, la maladie, l'absence de logements adéquats et l'exclusion tout en promouvant l'égalité des sexes, la santé, l'éducation et le respect de l'environnement, ... » font régulièrement l'objet de divers rapports tant du système des Nations Unies, de ses organes consultatifs indépendants que de la société civile internationale.

La principale caractéristique de ces différents rapports  est que, nonobstant la ferme volonté de la communauté mondiale de tout mettre en œuvre pour réaliser ces objectifs à temps et à la différence notable des autres régions du monde concernés (Asie, Communauté des Etats indépendants, Amérique latine, ...) l'Afrique sub-saharienne est très loin de tirer son épingle de ce pain béni de la mondialisation aux deux tiers (2/3) presque du parcours ; tout porte à croire au jour d'aujourd'hui que les OMD n'y seront jamais atteints tellement les recommandations de ces rapports sont très loin de changer la donne.

Une question lancinante taraude par conséquent tous les esprits : l'Afrique noire est elle condamnée à la pauvreté ?

D'aucuns répondront très rapidement par l'affirmative alors que d'autres dont LA FONDATION D'AFRIQUE feront l'inverse. Et pour causes :

  -  D'abord, les promesses de la communauté internationale sur le financement du développement (commerce, aide, investissement, allègement de la dette, mobilisation des ressources nationales, structure financière internationale efficace, ...) n'ont jamais été tenues ;

  -  Ensuite, la pauvreté n'a pas que des ressorts monétaires, sociaux, technologiques ou environnementaux. Elle est aussi morale, éthique, culturelle ou psychique. Ces différents types de pauvretés s'interpénètrent sans se confondre en Afrique surtout. Combattre une ou plusieurs dimension(s) de la pauvreté en oubliant d'autres comme cela se fait actuellement dans ce continent ne change rien au problème.

  -  Enfin, dans le but de survivre au jour le jour les communautés de base d'Afrique ont fait montre d'un activisme sans pareil. Celui-ci a donné naissance à d'énormes bandes de débrouillards invétérés totalement laissés à eux-mêmes aussi bien par les politiques et les chercheurs Africains que par la solidarité internationale : le secteur informel des villes et des campagnes africaines.

Aujourd'hui, la plus ou moins importance du secteur informel dans les villes et/ou les campagnes d'une localité, d'une région ou d'un pays est un indice indéniable du niveau de paupérisation de ses populations.

Par conséquent, les programmes de lutte contre la pauvreté en Afrique à tout le moins, devront désormais intégrer le volet  structuration professionnelle du secteur informel et des petits métiers pour être pris au sérieux.

Les politiques et les chercheurs Africains ne peuvent influer de façon décisive sur les promesses de la communauté internationale sur le financement du développement. Ils peuvent cependant promouvoir des politiques de réduction de la pauvreté qui tiennent compte aussi bien de toutes les catégories de celle-ci que de la structuration professionnelle de l'informel.

Dans ce sens, LA FONDATION D'AFRIQUE a mis au point un projet de lutte contre les pauvretés monétaire, technologique, sociale, culturelle, environnementale, morale, éthique, psychique, ... dans les communautés de base d'Afrique  sur la base de la structuration professionnelle du secteur informel et des petits métiers des villes et des campagnes africaines et la diaspora en entreprises de l'économie sociale et solidaire (ESS) dénommé : le Programme Africain de Développement de l'Economie Sociale et Solidaire en abrégé "PADES".

Formulaire d'Identification