Accueil Le Mbog

I- Définitions:

Les Bassa-Mpoo-Bati, un peuple du Sud du Cameroun, appellent le Mbog strito sensu « Mbog Liaa ». Le terme « liaa » signifie en français la pierre, la roche ou encore le rocher. En somme « Mbog Liaa » veut dire le Mbog qui permet de bâtir, de travailler, de polir la pierre, la roche ou le rocher.

Le symbole de la pierre est présent dans toutes les cultures initiatiques du monde depuis toujours : une légende africaine soutient qu'il existe une vielle relique du continent noir dénommée « la pierre des ancêtres ». Quiconque la détient règne sur toute l'Afrique. NGOG LIPONDO ou la Roche trouée des Bassa-Mpoo-Bati demeure le totem de  cette communauté africaine. Dans la religion musulmane,  tout musulman en pèlerinage à la Mecque est tenu de faire neuf (09) tours autour de la pierre noire de la Kaaba alors que dans la Sainte Bible Jésus dit à Simon, fils de Jonas,  désormais je t'appellerai Pierre et sur cette pierre, je bâtirai mon église.

Cette pierre Logo_Mbogest la pierre d'achoppement ou la pierre à scandales des Alchimistes de l'Europe médiévale qui symbolise le  sexe et, surtout, le travail sexuel, le Mbog ou l'Alchimie, sans lequel on ne peut développer le pouvoir du Verbe créateur, les corps spirituels et l'Embryon d'Or. La sainte Bible nous donne à ce sujet de nombreux précieux conseils. Nous nous permettrons seulement d'en relever deux ici : « Saigner vos reins et allumer vos lampes » et « Le Seigneur sonde les reins et les cœurs » (Psaumes7-10, Gérémie11-20 et 17-10).

C'est dans ce sens que nous avons la profonde certitude que le message du Ngondo, la fête annuelle des Sawa (communautés Douala, Bassa et Mpoo de la ville de Douala et des environs) 1998 concerne le Mbog ou plus précisément  un Osiris. Il  dit clairement ceci : « une pierre précieuse d'une très grande luminosité, nantie d'une grande Sagesse, a été découverte au Cameroun en général et dans l'environnement Sawa en particulier. Cette pierre précieuse est terriblement convoitée par les religions, les confréries, les corporations, les sociétés secrètes, ...du monde entier. De peur qu'elle ne soit trouvée en premier par les étrangers qui s'en accapareraient à coup sûr, les ancêtres demandent aux Sawa de s'unir pour pouvoir en profiter ». Cette pierre précieuse nantie d'une grande Sagesse et dont les étrangers risquent de s'accaparer n'est pas un être du règne minéral comme le croient les sages traditionnels du Ngondo mais un Homme de Lumière, porteur d'une très grande Sagesse ou Hou-Neter et appelé à devenir Osiris de Mbog quand il aura fini d'incarné en lui la Pierre philosophale des Alchimistes médiévaux. Il s'agit, soit d'un enfant de Lumière né en 1998 au Cameroun et surtout dans la région Sawa, soit d'un adulte résident dans cette partie du territoire de la République du Cameroun et devenu Disciple de Mbog au cours de cette année. Dans un cas comme dans un autre, il revient aux prêtres du Ngondo de le chercher et de le trouver comme les Rois Mages ont fait lors de la naissance de Jésus de Nazareth car il est appelé à devenir s'il ne l'est pas encore un Ndjèki la Ndjambè Inono des Sawa c'est-à-dire un Adepte de Mbog.

En somme, le Mbog stricto sensu ou « Mbog Liaa » est cette technique sacrée mille fois millénaire qui consiste dans  la connexion sexuelle de l'homme et de la femme accompagnée de la continence sexuelle ainsi que de la transmutation des énergies séminales en énergies créatrices et de la sublimation des énergies sexuelles. Il a pour symbole l'Ankh en Egypte antique et en Afrique en général, un mortier dans lequel est planté un pilon ou une pirogue dans laquelle est introduite une pagaie. Son but est de permettre à tout individu volontaire et décidé d'incarner en une seule existence la Conscience divine, éternelle et universelle en lui c'est-à-dire de permettre aux Energies de Hou-Neter  de se projeter dans sa personnalité, de prendre place dans son corps physique à travers la naissance suivi du développement conscient, intime et méthodique de « Ida » et « Pingala », deux (02) canaux éthériques qui s'enroulent autour de la colonne vertébrale, du « Héka », un instrument éthérique qui traverse le canal médullaire, de « Hor-Neter », la force divine intérieure qui sommeille en chaque Homme et de l'Embryon d'Or dans son anatomie occulte dans le but de lui permettre de devélopper l'âme et l'esprit.

Ce but de Mbog Liaa est synthétisé par sa devise à savoir : Pureté absolue, Maîtrise parfaite des instincts et Désintéressement total. Jésus de Nazareth dira : Renies- toi toi-même, porte ta croix (sexuelle) et suis-moi alors que les gnostiques parlent des trois (03) facteurs de la Révolution de la Conscience que sont : Naître, Mourir et se sacrifier consciemment pour l'humanité souffrante.

La maîtrise parfaite des instincts ou le reniement  ou encore la mort de l'égo des gnostiques consiste dans la destruction totale des défauts psychologiques ou péchés des chrétiens, la transformation du Mbouh-bé  des Bassa-Mpoo-Bati en Mbouh-pubi ou la fabrication de l'âme cristallisée des gnostiques.

La pureté absolue ou le port de la croix (sexuelle) ou encore la deuxième naissance des chrétiens consiste dans la création des corps solaires des gnostiques ou des corps divins de la Bible sans lesquels on ne peut rentrer dans le royaume de Dieu. Cette opération qui est essentiellement sexuelle consistait en Egypte antique à transformer Apopi, le démon des désirs ou corps astral lunaire en Ka, le corps astral solaire ; Haï, le démon du mental ou corps mental lunaire en Ba, le corps mental solaire et Nebt, le démon de la mauvaise volonté ou corps astral lunaire en Ku, le corps causal solaire pour enfin incarner les corps de l'Esprit que sont l'Ankh et le Sahu.

Le désintéressement total ou suivre le Christ consiste dans le sacrifice conscient d'instant en instant pour l'humanité souffrante.

II- La Technique du Mbog:

Le travail du postulant du Mbog Liaa se déroule cependant en trois (03) étapes que symbolisent les trois (03) Rois Mages dans la sainte Bible :

1)- L'œuvre au noir ou le respect scrupuleux des préceptes de la Maât. Cette première étape prend fin avec l'incarnation non seulement de « Ida » et « Pingala » mais surtout du « Héka » dans son anatomie occulte à travers la réalisation avec succès des cinq (05) initiations du Feu.

2)- L'œuvre au jaune c'est-à-dire la sublimation des énergies séminales ou les huit (08) initiations de Lumière: tout en continuant de méditer intensément et surtout de faire la Mystique du corps, le postulant accepte de vivre la Traversée du désert biblique, l'épreuve de Liyep li Yèli des Bassa du Cameroun, l'étape du pauvre de l'Islam Soufi ou le Naufrage negro-pharaonique. Cette étape dont la fin marque la sortie du Royaume par l'initié s'appuie tant sur l'Alchimie sexuelle que sur  la Kabbale : elle  synthétise la première phase de l'incarnation dans la chair de l'initié des vingt et deux (22) arcanes majeures du Tarot négro-pharaonique à savoir:

3)- L'œuvre au Blanc c'est-à-dire le développement de l'Embryon d'Or ou la transformation totale du Mbouh-bé en Mbouh-pubi à travers la réalisation des neuf (09) premiers travaux d'Hercule. Cette étape constitue la seconde phase de l'incarnation dans la chair du postulant des vingt et deux (22) arcanes majeures du Tarot négro-pharaonique.

Le Mbog strito sensu dont le promoteur en Egypte antique est Thot Djéhouty (Thot Hermes Trismégiste selon les Grecs) est  la voie directe, royale ou rapide de Hou, la Sagesse éternelle et universelle. Il conduit le sage à l'illumination parfaite en une seule existence. Les sages de l'Europe médiévale lui ont donné le nom de « Alchimie », terme qui vient selon le maître Samaèl Aun Weor (www.institutgnostique.com/fondateur) du mot latin « Alchimia », latinisation du terme arabe « Al Kímiyâ », lui-même emprunté du mot grec « Khêmia » qui veut dire en français : Magie des Noirs  et qui dérive de l'égyptien ancien « kem» ou noir  en français ; les musulmans Soufis, celui de « la Voie de l'illumination » ; les hébreux et autres kabbalistes, celui de « la Voie du char » ; les gnostiques, la « Voie en lame de rasoir » ou la « Voie des Alchimistes-Kabbalistes » ; les yogi hindous, celui de « la Voie du mystique » ; les Chinois, celui de « Tchang » ; les Tibétains, celui de « la Voie rapide du Tantrisme » ou de « Yoga tantrique ».

III- Les Membres du Mbog:

L'acquisition du Mbog Liaa se déroule en trois (03) phases : la Purification ou l'Initiation, l'Illumination ou l'Adeptat et la Perfection ou la Maîtrise.

A- L'Initiation ou la Purification regroupe les Apprentis ou les Disciples de Mbog c'est-à-dire les Africains du continent ou de la diaspora qui sont entrain de vivre les étapes préliminaires de l'œuvre solaire. Ces derniers  ont choisi de façon irrévocable le camp de la Lumière à travers le combat qu'ils mènent pour réveiller en eux-mêmes intimement « Hor-Neter » à travers la  séménisation du cerveau ou de cérébralisation du sémen.

Les Apprentis de Mbog sont entrain de vivre intimement l'épreuve du Naufrage négro-pharaonique après avoir développé avec succès le « Héka », dans le but de développer l'Uraeus de l'Egypte négro pharaonique ou le Serpent d'airain biblique c'est-à-dire le Serpent ou le Feu Kundalini des Asiatiques. Ils se sacrifient totalement et consciemment pour l'humanité souffrante et travaillent sous les ordres des Shemsou-Hor. Leur ordre de préséance est le droit d'aînesse. Ils se caractérisent par :

-  L'engagement ferme dans ANKH-X (X est le nom de la communauté d'origine ou d'adoption du disciple);

-  L'abandon volontaire du superflu et la recherche constante de la connaissance du Neter-Neterou par extinction de la connaissance individuelle en Lui ;

-  La réalisation d'une vie par l'intégration du sacré dans tous les plans de l'existence et l'opposition déterminée aux Adeptes de Seth-Neter, les forces négatives internes et externes ;

-  La pratique intérieure et extérieure permanente des préceptes cardinaux de Neith-Neter, la Divine Mère Cosmique et Universelle à savoir : la promotion, la vulgarisation et la diffusion de la fraternité, la solidarité, la convivialité, la participation créatrice, l'action et la vie communautaires ainsi que le sens du partage entre les enfants d'Iset-Neter, la Divine Mère Individuelle et Intérieure, du monde entier ;

  • Shemhor1Le sacrifice conscient et permanent pour l'humanité souffrante à travers la pratique et la vulgarisation du volontariat, du bénévolat, du mécénat, du parrainage, de la philanthropie, de l'investissement solidaire, ... dans le but de promouvoir et de diffuser en Afrique et dans le monde, la Sagesse éternelle et universelle, l'éducation, la science, la médecine, la culture des X, la technologie, la bonne gouvernance (droits, libertés et devoirs de l'Homme et des peuples, démocratie et transparence), la protection de la famille, de la femme et de l'enfant ainsi que celle de l'environnement, les cultures de la paix et de l'entreprise, ...

Les Apprentis de Mbog ont pour emblèmes :

-  L'Ankh en or;

-  La chéchia ou le foulard noirs.

Les Disciples de Mbog ont en charge :

-  La promotion et la vulgarisation partout dans le monde de l'accession à la vie intérieure à travers la recherche permanente de l'éveil de Hor-Neter, du Héka et/ou de Ida et Pingala ;

-  La diffusion en Afrique et dans le monde d'un message de tolérance, de paix, d'ouverture et d'acceptation de l'autre tel qu'il est à travers le respect de toutes les Sagesses, de toutes les religions qui ne sont en fait que les formes différentes de la Religion c'est-à-dire le lien entre l'individu et le Neter-Neterou ;

-  L'animation permanente de ANKH-X.

B- L'Illumination ou l'Adeptat concerne les Adeptes ou les Compagnons de Mbog c'est-à-dire les  « Shemsou-Hor », sont les Africains du continent ou de la diaspora qui sont entrain d'incarner Hou-Neter en eux-mêmes à travers le développement conscient, intime et méthodique de l'Embryon d'Or dans le but de fabriquer l'âme et l'esprit.

ISIS_et_HORLes Shemsou-Hor cherchent à permettre à Hou-Neter à s'incruster dans leurs personnalités respectives : ils sont entrain de vivre intimement l'une des neuf (09) étapes de l'œuvre de Hor-Neter liées respectivement aux planètes de l'Alchimie (Mbog) à travers les travaux d'Hercules. Les Adeptes de Mbog dédient entièrement leur vie à l'humanité souffrante. Ils sont de neuf (09) ordres à savoir : Les Shemsou-Hor des Neterou des planètes Lune, Mercure, Vénus, Soleil, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. Ils se caractérisent par :

-  La nécessité ou le devoir de devenir véritablement Homme c'est-à-dire les Maîtres de Hou ou Osiris à travers la réalisation de l'humain, le développement des facultés transcendantes qui permettent l'accession à des pouvoirs par quoi se manifeste et se magnifie la personnalité humaine dans ce qu'elle a de plus élevé et qui, chaque jour, par une ascèse sage et mesurée dépouille l'Essence divine de tout ce qu'elle recèle de bas et d'impur et les dirigent vers les voies des plus hautes réalisations ;

-  La rencontre régulière du Neter-Neterou par la Foi, l'œil intérieur qui permet de voir Dieu à travers sa création c'est-à-dire les Neterou ;

-  Le silence ou la réalisation ou béance de tout discours.

Les Shemsou-Hor ont pour emblèmes :

  • Horus_as_falcon_svgLe Sphinx, les ailles déployées et la lampe tempête allumée ;
  • La chéchia ou le foulard rouges pourpres ;
  • Le Djed, le Héka, l'Ankh en or et autant de plumes d'oiseaux que de cieux atteints.

Les Shemsou-Hor travaillent sous les ordres des Osiris de Mbog. Ils ont en charge de :

  • Revaloriser la Sagesse de leurs communautés d'origine ou d'adoption respectives, assurer leur diffusion dans les terroirs respectifs de ces communautés ainsi que leur harmonisation tant avec Hou qu'avec celles des communautés africaines du continent ou de la diaspora voisines ;
  • Logo_PADESRéhabiliter, réinstaller et gérer les temples, les parvis et les presbytères de la Religion Africaine, les sanctuaires, les confréries, les corporations, les aumôneries et les couvents de Hou tant de leurs communautés d'origine ou d'adoption respectives que de ceux que ces dernières ont en partage avec leurs voisines ;
  • Réhabiliter, pérenniser ou adapter selon les tendances de la société qu'ils perçoivent la culture de leur communauté d'origine ou d'adoption ainsi que la promouvoir, la vulgariser et la diffuser en Afrique et dans le monde ;
  • Transcender les Adeptes de Seth-Neter, le Non-être et assurer les cultes, rites et rituels de la religion de leur communauté d'origine ou d'adoption respectives ainsi que ceux des différents noueux lignagères de ces différents peuples ;
  • Gérer ANKH-X sous les ordres des Wsir ;
  • Veiller à la formation spirituelle, intellectuelle et/ou professionnelle adéquate et permanente des filles, femmes et fils de leurs communautés d'origine ou d'adoption respectives.

L'ordre de préséance des Shemsou-Hor est le suivant : les Adeptes de Mbog du Neter de la planète Neptune, ceux du Neter de la planète Uranus, ceux du Neter de la planète Saturne, ceux du Neter de la planète Jupiter, ceux du Neter de la planète Mars, ceux du Neter de la planète Soleil, ceux du Neter de la planète Vénus, ceux du Neter de la planète Mercure et ceux du Neter de la planète Lune.

C- La Maîtraise ou la Perfection concerne les Osiris ou les Maîtres de Mbog c'est-à-dire les Gardiens des Mystères ou « Bot (aa) ba bi Hou » des Bassa-Mpoo-Bati. Le « Wsir de Mbog » est un Africain du continent ou de la diaspora qui a développé l'Embryon d'Or car il a incarné «  Hou-Neter » ou la Conscience divine, éternelle et universelle en lui-même. Il peut poursuivre ses purifications dans l'Absolu à travers les trois (03) derniers travaux d'Hercule. Il  y en a quatre (04) types:

    Symboles_Uraeus_Vautour
    1. Les Osiris immergés intimement dans Hou-Neter, la Vie qui palpite dans chaque atome et chaque soleil ou la Conscience divine, éternelle et universelle ;
    2. Les Osiris immergés intimement dans Noun-Neter, l'Océan primordial,
    3. Les Osiris qui ont cristallisé intimement les Energies de Atoum-Neter, le Père tout puissant ou l'Etre de tous les Etres ;
    4. Les Osiris qui ont cristallisé intimement les Energies de Ra-Neter, le Christ cosmique.

    Les Maîtres de Mbog se caractérisent par :

    -  Le détachement volontaire des contingences matérielles et sexuelles : ils se sacrifient complètement et consciemment pour l'humanité souffrante.

    -  La recherche de la lumière pour la lumière, la science pour la science, l'art pour l'art ;

    -  L'élévation jusqu'à l'extase, jusqu'à la connaissance des plus hauts pouvoirs par quoi se manifeste et se magnifie la personnalité humaine dans ce qu'elle a de plus élevé.

    Symboles_sceptres

    Les Maîtres de Mbog ont pour emblèmes :

    -  L'œil d'Horus les ailles déployées ;

    -  L'Uraeus et le Scarabée sacré ;

    -  La chéchia ou le foulard et la cape rouges pourpres ;

    -  L'Ouas, le Djed, l'Ankh et le Héka en or ainsi que le Nekhakha, le fouet de la volonté.

    Les Maîtres de Mbog ont en charge :

    • Le_DjedLes grandes doctrines sur le Neter-Neterou ou Dieu, sur les hiérarchies invisibles, le monde et sur l'Homme ;
    • De percer le mystère qui nous entoure : mystère de la vie et de la mort ; mystère de intelligences supérieures ; mystères des sources vivifiantes où s'abreuvent l'âme des penseurs, des philosophes, des inspirés ; mystères de notre indispensable révolution ;
    • La pérennisation du caractère sacré et du sens de la dignité de l'Homme ;
    • La pérennisation de Hou ou la Sagesse africaine éternelle, de la culture africaine et de la Religion Africaine ainsi que du caractère monothéiste de celle-ci et, enfin, de ses cultes, rites et rituels ;
    • La gestion de LA FONDATION D'AFRIQUE, de ses volets internes (le MBOG, la MAÂT et les ANKH-X) et externes (les douze (12) composantes du CHEMIN DE L'INTERIEUR) ;
    • La présentation au public du Sage le plus éveillé de chaque communauté africaine du continent ou de la diaspora.
    • De veiller à la formation spirituelle, intellectuelle et/ou professionnelle adéquate et permanente des enfants de Lumière des communautés africaines du continent ou de la diaspora.

    le scarab sacrL'ordre de préséance des Wsir de Mbog est le suivant : les Osiris immergés intimement dans Hou-Neter, les Osiris immergés intimement dans Noun-Neter, les Osiris qui ont cristallisé intimement les Energies de Atoum-Neter et les Osiris qui ont cristallisé intimement les Energies de Ra-Neter.

     

     

     

    Liens : www.gnosis-mgi.org/

    www.institutgnostique.com

    www.agea-gnose.org/

    www.jfbradu.free.fr/egypte/



    Dans la langue bassa, mut est l'homme (bot, les hommes) et muta'a, la femme (bota'a, les femmes) ; par ailleurs, bi est la marque du pluriel.

    Formulaire d'Identification